090208 PS fribourg

profile search is a module that aims


to develop a personal architectural vision,

to initiate and manage self-learning,

to manage an individual project / research (argued architecturally)


profile search is a place of architectural experimentation, a selective recombination of previous experiments and a means of communication with variable geometry


090208 PS profilesearch




La recherche comme attitude

Le but de ce module est d’offrir à chaque étudiant du temps pour son propre développement dans le domaine de l’architecture. Il s’agit d’un apprentissage initié et géré par l’étudiant lui-même.

D’habitude, le processus d’enseignement est très largement contrôlé par l’école. Les sujets, l’horaire, les méthodes sont choisies à l’avance pour correspondre à des objectifs pédagogiques établis selon des critères parfois idéologiques. L’étudiant n’a qu’à suivre. Dans le jointmaster, pour des raisons didactiques, le contenu est décomposé en une série de cours ou de modules distincts. Refléxions philosophiques, récits historiques, pratiques constructives ou discussions de comportements dans le cadre bâti se succèdent sans rapport immédiat à travers des discours centrés sur eux-mêmes. On imagine que l’étudiant va retisser automatiquement ces connaissances disparates : à l’atelier, juste avant les examens ou, beaucoup plus tard, dans la pratique.

Le module profile search constitue un renversement fondamental : l’étudiant construit son propre enseignement architectural selon ses désirs, ses rythmes, ses dérives, … Le sujet est la constitution d’une vision architecturale personnelle, au-delà et en dépit d’idées reçues dans l’enseignement institutionnel. C’est la continuation ou le début d’un travail individuel qui, idéalement, se prolongera dans la pratique professionnelle.

Le chemin / profile search est à la fois l’objet, la méthode, l’outil et le résultat de travail / réflexion. Il est d’abord un lieu d’expérimentation architecturale : l’étudiant explicite ses intérêts, les explore, entre en dialogue avec lui-même et fait des choix. C’est l’extension de la pensée « projectuelle » à des situations qui n’exigent pas un projet « classique » comme résultat.

Ensuite, le profile search est un endroit où l’étudiant peut prendre des risques, où la notion d’échec devient une étape indispensable qui entretient la dynamique : il place l’étudiant dans une zone d’incertitude et d’inconfort, proche de ses limites intellectuelles et affectives. Le profile search inclue également des « temps de pause », des silences  pour réfléchir sur l’expérience / le vécu.  C’est une recombinaison sélective des expériences intermédiaires (atelier, modules, hors école) pour produire un nouveau point de vue.

Finalement, le profile search est un moyen de communication à géométrie variable. Il possède une partie cachée adaptée à la « matière » de travail, un réseau hybride d’interprétations, de mises en relation, d’expériences, de simulations, d’argumentations « logiques » et d’introspections. La partie visible est une « archive » susceptible de s’adapter à l’interlocuteur et au support media : discours, séquences d’images, hypertextes, etc.

L’étudiant est accompagné dans ce travail par un sparring-partner, qui jouera un rôle parfois proactif et parfois réactif, en ouvrant de portes et en stimulant le mouvement de la recherche ou l’enchaînement des savoirs / actions. A la fin de ces trois parties, l’étudiant devra être capable de gérer un travail individuel de projet / recherche (argumenté architecturalement) qui représente une contribution à la discipline et à la pratique architecturale.

[michel_cachin_01] [michel_cachin_02] [michel_cachin_03] [fiche module]