Les séminaires à Fribourg sont des formes d’enseignement transdisciplinaire rassemblant des spécialistes de divers champs autour de trois thèmes interdépendantes:

 

SFR fall 2016 | s3

SFR fall 2016 | s2

SFR fall 2017 | s1 

 

Domesticity est une notion qui permet d’explorer l’« usage » en architecture au-delà de son acception courante de fonction. L’idée de fonction adoptée des sciences suggère l’existence d’une relation directe et explicite entre un lieu et les activités qu’il peut accueillir.  Au contraire, dans la perspective « domestique » (architecturale) les usages ne sont jamais ni univoques et déterminés, ni isolés et neutres (désintéressés). Ils impliquent la personne et le contexte dans toutes leurs spécificités et complexités. Domesticity nous permet également de soustraire la question architecturale de sa perception artistique, la contemplation comme un état d’absorption dans l'observation de l’œuvre.

Domesticity est une notion pertinente, parce qu’à travers son rapport direct avec la vie en famille, il évoque le « chez soi avec quelqu’un d’autre », la familiarité, l’intimité. Elle parle à la fois d’usager et des choses, des espaces, des lieux. Domesticity nous empêche de limiter notre attention à un usager générique agissant dans des conditions uniformes et reproductibles (le destinataire idéalisé des « espaces publics ».) En liant d’une manière intense et problématique l’individu aux autres (individus, mots et choses), elle questionne l’organisation normalisée de l’environnement construit pour nous renvoyer sans détour à la question de la qualité d’une architecture.

Elle replace la question architecturale, si l’on peut dire, dans un cadre architectural, en déconstruisant les oppositions binaires d’origines juridique (public – privé), économique (urbain – rural), scientifique (forme – fonction, théorie – pratique), sexuelle (masculin – féminin), morale (normal – perverse) ou politique (gauche – droite). Domesticity pose la question de « territoires personnels spécifiques » : comment quelqu’un habite un lieu, comment quelqu’un est habité par un lieu, comment un lieu peut être habité par nous, c’est-à-dire comment les significations émergent des nos pratiques quotidiennes et ordinaires. 

Les trois séminaires ont comme objectifs : l’acquisition de connaissances de compétences professionnelles périphériques, le transfert de connaissances dans le projet, l’acquisition des bases pour un travail de recherche individuel.
Les séminaires domesticity sont des composantes du processus didactique du jma qui s’imbriquent avec les autres modules dans le temps et dans le contenu. Chaque séminaire comporte quatre phases étalées sur 5 semaines :

 

 

 

Préparation individuelle sur la base des documents fournis une semaine à l’avance (5h);

Participation active au séminaire (40h);

Travail individuel (réflexion approfondie sur le contenu du séminaire) concrétisé dans un document rendu trois semaines plus tard  (40h);

Participation au séminaire de synthèse (5h).


Les contenus des séminaires sont étroitement liés aux autres formes d’enseignement et à la recherche: les thèmes des séminaires sont proches des thèmes des projets et des sujets de recherche, la connexion avec le projet est un des objectifs de séminaires, le module « profile search » donne la possibilité à chaque étudiant d’intégrer dans une vision personnelle des aspects des autres modules jugés pertinents.