OPTION JMA-GE

La grande ville : poison et remède 1

Bauberot, Arnaud et Bourillon, Florence, Urbaphobie. La détestation de la ville au XIXe et XXe siècles, éditions Bière, Paris

CONTENU

Depuis la fin du XVIII siècle jusqu’à la récente pandémie du COVID, la grande ville est perçue comme le creuset de pathologies diverses, aussi bien physiques, morales que sociales. Milieu artificiel, favorisant la corruption des corps et des moeurs, la ville charrie avec elle un ensemble de représentations négatives, source d’une véritable urbaphobie. Mais de quoi la ville nous rend-elle malade et comment peut-on en guérir? En revenant sur des peurs suscitées par la métropolisation des sociétés (ville contre-nature, globalisation des mobilités et des loisirs, emprise des technologies du numérique, etc.), l’objectif de ce cours est d’appréhender la ville comme un pharmakon, c’est-à-dire à la fois comme “poison” et comme “remède. Cette proposition philosophique invite à reconsidérer les interactions entre individus et milieux urbains. Elle questionne la manière dont, à chacune des grandes crises de croissance urbaine, les citadins ont développé de nouveaux registres d’expériences et de compétences sensibles pour s’adapter à des métropoles de plus en plus complexes.

La bibliographie est ici indicative. D’autres références seront fournies aux étudiant.e.s qui souhaitent prolonger leurs réflexions.
– Baubérot, Arnaud et Bourillon, Florence, Urbaphobie. La détestation
de la ville au XIXe et XXe siècles, éditions Bière, Paris,
– Benjamin, Walter,  » L’oeuvre d’art à l’ère de sa reproductibilité technique »
in OEuvres III, Folio essais, Paris, 2000,
– Yves Citton, Pour une écologie de l’attention, Paris, Le Seuil, 2014.
– Füzesséry, Stéphane et Simay, Philippe, Le choc des métropoles :
Simmel, Kracauer, Benjamin, Editions de l’Eclat, Paris, 2008.
– Lussault, Michel, Hyper-Lieux : les nouvelles géographies de la mondialisation,Paris, Le Seuil, 2017.
– Picon, Antoine, La ville : territoire des cyborgs, Paris, Editions de l’imprimeur, 1998.
– Jean-Jacques Rousseau, Les Rêveries du promeneur solitaire, Garnier
Flammarion, Paris, 2016.
– Simmel, Georg, Les grandes villes et la vie de l’esprit, Paris, Petite
bibliothèque Payot, 2018

OBJECTIF D’ENSEIGNEMENT

– S’initier à la philosophie
– Maîtriser des analyses conceptuelles et savoir argumenter
– Développer un esprit critique

FORMES D’ENSEIGNEMENT

Cours frontaux, frontal participatif, séminaire

Semestre
2022-2023 Automne
Module
OPTION JMA-GE
Enseignant-e-s
Adresse

HEPIA, Rue de la Prairie, Genève, Salle à déterminer

Crédits

3

Site
JMA-Genève
Premier contact

Jeudi 6 octobre 09 :00-12 :00, HEPIA, salle à déterminer

Dates

Jeudis 09:00-12:00, dates selon calendrier

Participant-e-s

12 étudiants max.

Langue

Français