La ville aux abords de l’étang

renouer avec l’idéal de la ville à la campagne

JMA-GE TRAVAIL DE MASTER SP2020

Si la présence de l’étang était considérée comme un atout pour l’implantation de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines, son centre-ville lui tourne le dos, rejetant, à l’arrière, voies rapides et chemins de fers; créant aux abords de l’étang une zone grise péri-urbaine. Ce projet propose de renouer avec l’idéal de la ville à la campagne tel qu’il avait été envisagé au début de sa conception en revalorisant la présence de l’eau sur le site.

Dans le prolongement de la digue historique, ce nouveau quartier a pour colonne vertébrale un canal remis à jour, offrant un accès direct et visible à l’étang. En opposition avec le tissu urbain modulaire et post-moderniste voisin, les limites franches du projet créent le dialogue avec les autres entités fortes environnantes: l’étang, le fort de Saint-Cyr et le centre-ville. Les pénétrantes vertes visent à générer une interface ville-nature, entre densité bâtie et étendues naturelles.

Site
Genève
Semestre
2020 Printemps
Module
JMA-GE TRAVAIL DE MASTER SP2020
Intervenant-e-s
  • Marion Cruz - Étudiant
  • Nicolas Pham - Professeur
  • Janine Galiano - Expert externe